~ Interview Barks Ruka ~

Maintenant vous avez établi votre position comme auteur-compositeur de Nightmare, y a t-il un potentiel en tant qu'auteur-compositeur qui va augmenter progressivement au fil du temps?

Lorsque je place mes paroles et le chant, je suis relativement libre. La condition de ma liberté et d'écrire si je veux écrire car Sakito a le même désir que moi. C'est pourquoi, nous avons la liberté d'arranger nos performances, au moment où je veux écrire les paroles, il n'y a pas toujours le temps de le faire pour le passer à Zozzy. C'est pourquoi je viens de constater ce sens dans une grande quantité. Jusqu'à présent, je veux écrire des paroles à partir d'expériences réélles et d'observations actuelles. Les lettres ont été adressées à un grand nombre de personnes parce que lorsqu'on écrit en pensant, on finit par ne plus pouvoir écrire à la fin. Mais, quand il ya une échéance majeure à venir, vous devez faire ce genre de choses dans les meilleurs délais, car il reste encore à produire les choses. C'est ce qui fait un groupe majeur, n'est-ce pas? Ma conscience de moi-même a augmenté.

Ensuite, en ce qui concerne la création de compositions musicales de Ruka d'abord, Sakito est toujours exigeant pour de nouvelles choses comme un sort de défi,n'est-ce pas? Au contraire, Ruka pousse le groupe dans la balance avec une certaine humeur.

Je pense que oui. Je pense que cela est un bon point pour tous quand il s'agit de l'une à la fois. Avant, il y a eu une rupture que j'aimais quand une personne atteingnait ses limites au point où il avait quelque chose que je voulais.Ce genre de chose est au centre de mon état, je pense. Pour le moment, je suis au centre pour écouter la musique.

Quand Ruka écoute des choses, que pensez-vous être la limite de la musique japonaise?


La musique étrangère ne me captive pas vraiment. Celle du Japon... J'aime beaucoup les mélodies japonaise. J'aime la mélodie et les paroles, spécialement quand j'écris pour Nightmare. C'est pourquoi, je coirs que je me préfére quand je créé des mélodies.

Quand Ruka créé les mélodies pour les chansons, êtes-vous obsédé par elles?


Pas vraiment. Ce que j'apporte est "Nous voulons arriver à ça." Même s'il y a aussi cete façon "Ah, comme ça," c'est une mélodie A que nous voulons faire. Cette façon de faire est bonne. C'est pourquoi le moment jusqu'à ce que j'ai mis une mélodie B devient le meilleur moyen de concentrer les efforts.

Il est bon de se préparer à relever les défis à venir avant qu'ils ne viennent,n'est-ce pas? Mais en fait, il ya un fort désir de dire au batteur précisément de lien qui augmente.

Je pense que oui.

Après avoir créé la composition Ruka, vous la mettez certainement dans une partie de clavier. Qu'en est-il?

J'aimais beaucoup l'utiliser. Je le fixais sur un piano acoustique à cette époque. Est-ce que les gens ne mettent pas habituellement une partie de clavier dans leur chansons?'"NO N.Y" de BOOWY est ma chanson préférée. Ce genre de façon légère de mettre la partie clavier est ce que j'aime le plus!J'aime aussi"ROSIER". C'est mon rôle. En parlant de choses qui concernes le clavier, mes parents ont un album de Richard Clayderman, dont ma piste préférée est le première de ce CD. J'écoute cette piste tous les jours quand je mange mon repas.

Ecouter Richard Clayderman en mangeant est un peu raffiné pour ma maison...

Non, non, non. Ce genre de voie est exactement ce que veut mon imagination(rires). Parce que ma famille est ordinaire. Mais c'est quelque chose que j'aime vraiment.

Ensuite en ce qui concerne vos paroles. Comment vous exprimez-vous à travers elles?

C'est tel que c'est. Mais nous avons nos vrais noms et nos noms de scène, alors c'est un monde unique, n'est-ce pas? C'est pourquoi il y a deux personnalités en moi, avec des paroles pouvant changer entre ces deux possibilités.

Alors comment est-ce avec vous et le Ruka de Nightmare?

Yeah. "HATE" et "Tokyo Shounen" seraient probablement RUKA. Puis "Mind Ocean," "Kyokutou Ranshin Tengoku," "Wasurenai Kusa," "M,aria" et d'autres morceaux serait entièrement moi. Tout simplement, la véritable expérience est moi .Lorsque j'utilise la majorité de mon imagination en écrivant, j'imagine quand vous mesurer à l'endroit où vous écrivez avec votre imagination, je veux dire quand vous mesurez le point où vous écrivez avec votre imagination, je fini par imaginer que j'écris sous le nom de RUKA.

L'utilisation que faut Ruka de son imagination dans l'écriture des choses laisse beaucoup son esprit rebelle sortir.


Mon image idéale est comprimée, ce qu'est RUKA. L'image idéale est comme la société est.

Comme la société est?

Et bien, l'hérédité mondiale? (tout le monde éclate de rire). Ce n'est pas un monde odieux (rires).

Je vois. Puis quand l'image de RUKA n'est pas dans les paroles que vous écrivez, comment arrivez-vous montrez-vous?

A la façon "derrière la scène" serait cette partie. J'ai décidé que ça ne serait pas cette « partie ».

Mais à vous entendre parler, on ne dirait pas que vous ressentez ça.


Parce qu'en ce moment c'est RUKA qui parle! (rires)

Ainsi, lorsque vous rentrer chez vous, l'interrupteur est simplement éteint.

Ca disparait. Je ne pense pas à la façon dont une personne peut devenir mauvaise, donc je pense à moi comme n'étant pas bon. Quand j'étais enfant, je pensais que je devrais mourir et puis mes parents mourraient et c'était tout simplement ma façon de croire les choses.C'est pourquoi il y a toujours quelqu'un ici.

Cela est surprenant. Non seulement le côté de RUKA est vraiment ainsi, mais c'est sa propre apparence ainsi que la musique qu'il continue à comprendre. Que ressentez-vous à propos de ça?

Pas grand chose en réalité. A l'origine, je ne me vois pas en tant que bonne personne.C'est bien pour moi de ne pas être lié à ma propre vie, c'est donc bien de ne pas apparaître comme une mauvaise personne en particulier. Cependant, les amis que j'ai rencontré avant m'allait bien en me présentant d'une manière plus profonde. D'autres sont bien aussi.

Vous avez une façon de comprendre les gens dans un sens beaucoup plus profond grâce à votre sens de la musique, n'est-ce pas?

Non! Pour le moment, les amis sont assez parce que quand je laisse des choses nouvelles, je deviens impur. Il existe des différences auxquels je ne pense pas comme de tels propos de sagesse, parce que je pense à moi-même. Et lorsque cela devient noir, la société apporte une indéniable erreur et elle ne cherche pas à le mettre en gris à la place. Mon monde est étroit comme une salle de 4,5 tatamis entremêlés, en guise de conclusion. C'est pourquoi les paroles et les chansons que j'écris peuvent être communiquées à quiqonque, et ils peuvent le comprendre dans un esprit d'autocritique de manière satisfaisante, mais je ne ferais pas "kya, kya" lorsque je suis satisfait (rires).. Cependant, je serais embêté par la dévotion quand je démarche dans la réalité. C''est une contradiction complexe (rires).

Je vois. Mais quand vous écrivez vos paroles et chansons, vous ne voyez pas cela comme un besoin essentiel pour l'expression de soi?


Oui. Si je ne peux pas écrire des paroles et créer des chansons, je ne pense pas que je serais batteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×